Black Hammer Tome 1



- Résumé :

Arrachés à leur univers de super-héros par une crise multidimensionnelle, les champions oubliés de Spiral City vivent désormais telle une famille dysfonctionnelle, prisonniers du quotidien paisible d'une petite bourgade américaine.


- Critique :

Bien que j’ai adoré Lemire sur certaines de ses oeuvres je n’étais pas vraiment intéressé par Black Hammer mais à force d’en entendre parler très très régulièrement sur les réseaux sociaux j’ai fini par franchir le pas, mais sans très grande conviction. Après tout on est jamais à l’abris d’une surprise !

J’aime le genre super héroïque, et même si les propositions de Marvel et DC m’ont très largement lassé, je trouve mon compte dans les propositions indépendantes telles que « L’autre terre », « Ex Machina », « Invincible », « Jupiter’s Legacy », « TMNT » etc … Toutes ces séries proposent des récits trashs, décalés, surprenants ou engagés et qui vont dans 95% des cas, plus loin que les récits des big two bridés par un statu quo obligatoire pour ne pas perdre les fans.

Black Hammer est un récit super héroïque indépendant également mais contrairement à ceux cités plus haut, je n’ai pas accroché et me suis ennuyé ferme tout au long du tome. Tous les codes du genre sont bien présents dans le récit mais je l’ai trouvé bien trop classique et trop lisse et manquant cruellement d’un petit soupçon de folie pour m’enlever l’impression de lire du Marvel ou du DC. J'ai eu une grosse impression de déjà vu.

La qualité des personnages aurait pu sauver ma lecture puisque tous sont plutôt charismatiques mais les énigmes les entourant ne m’ont fait ni chaud, ni froid.

Enfin vous l’aurez compris je suis totalement passé à côté. Je ne doute pas que ce récit puisse receler de qualités mais je suis lassé de ce genre de récits d’autant plus que la série est souvent comparée à Watchmen, un autre récit auquel je n’ai pas adhéré.


- Conclusion :

De prime abord je n’étais pas très attiré par ce récit mais j’ai tout de même voulu tenter l’aventure poussé par tout le bien que j’en entendais mais malheureusement la magie n’a pas opéré sur moi. Néanmoins, si vous aimez les récits super héroïque et que les Big Two ne vous on pas encore lassé vous devriez aimer.


Thomas.



POINTS FORTS :

- Univers super héroïque indé

- Personnages intéressants

- Ambiance très bien retranscrite


POINTS FAIBLES :

- Impression de déjà vu

- Intrigue pas assez prenante pour moi

- Planches de Ormston Dean


0 vue

Indées les bulles

Accueil

Présentation 

Critiques

Articles

Podcast

Conseils lecture

Réseaux :

Twitter

Instagram

Youtube

Tortues Ninja indées les bulles comics
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now