Page intro (5).png
bdfugue728x90.gif

Black Monday Murders Tome 1

Mis à jour : sept. 7



  • Résumé :

Depuis des temps immémoriaux, un groupe d'individus vénère Mammon, Prince des Enfers et de la Cupidité. Le premier krack boursier de 1929, le premier choc pétrolier de 1974, la crise bancaire de 2008, tous ont été orchestrés par les serviteurs du Démon qui manipulent la puissance de l'argent pour régenter en sous-main l'humanité. Le meurtre d'une des grandes figures de la finance va pousser un enquêteur à fouiller là où personne d'autre n'aurait le courage d'aller.

  • Critique :

Voilà un comics particulièrement compliqué à résumer. C'est d'ailleurs celui qui m'a posé le plus de soucis. 

Black Monday murders est un comics particulièrement compliqué à appréhender du fait de sa construction sur plusieurs timelines, l'alternance entre narration pure, rapports, pages de journaux, définitions etc. Le récit participe d'ailleurs à la complexité générale avec une histoire mêlant économie et sciences occultes, deux univers difficiles à faire cohabiter. Pour lire ce titre il est déconseillé de mettre ne serait-ce que la tv en fond sonore. Il est crucial d'être totalement concentré pour bien en saisir toutes les infos ou bien vous décrocherez très très vite. 

Bien qu'elle participe grandement à la richesse de l'histoire, l'alternance entre narration, rapports, journaux est également sont plus gros handicap puisqu'elle casse littéralement la fluidité du récit et perd le lecteur, le forçant à revenir en arrière de nombreuses fois. Malgré ma concentration j'ai due retourner plusieurs fois en arrière pour m'assurer d'avoir bien compris. Est-ce que cette complexité en fait pour autant un mauvais comics ?

Non, clairement pas. L'intrigue est particulièrement intéressante, bien qu'il m'ait fallut attendre l'entrée en scène de l'inspecteur Dumas pour vraiment plonger dans le récit.

C'est lui le héros de ce titre et il tient parfaitement ce rôle grâce à un fort charisme, un passé houleux et une bonne dose de mystère concernant ses "capacités" qui en font un personnage particulier et attachant. Le résultat est particulièrement cohérent et parfaitement maitrisé par Jonathan  Hickman qui n'en fait jamais trop.

Côté dessin, Tomm Coker nous propose un style parfaitement en accord avec le récit avec des scène particulièrement sombres proposant de superbes jeux d'ombres.

  • Conclusion :

Black Monday Murders n'est pas un comics détente à lire devant la télé ou avec masse de bruit autour, il demande une implication totale du lecteur. Au delà de ça, l'intrigue particulièrement prenante et son personnage principal plein de mystère en fond un comics de qualité.

Thomas.





*Lien affilié (voir rubrique "Soutenir le blog")

#BlackMondaymurders #ImageComics #JonathanHickman #TommCoker #Finance #Polar #Thriller #UrbanComics

 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

  • https://www.facebook.com/Thomas.LADP.ILB
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now