Coyotes tome 2

Mis à jour : juin 29



  • Résumé :

Duchesse et les Victorias se reconstruisent un nouveau QG dans le but de recueillir d’autres survivantes. Rouge sillonne le pays à leur recherche mais tombe sur une tribu de femmes aux pratiques pour combattre les Coyotes, bien différentes de celles des victorias. A l’heure où les mythes prennent vie pour détruire les filles de Gaia, toutes devront s’unir pour combattre.


  • Critique :

Chez les Victorias le temps est à la reconstruction avec un lieu apte à recevoir encore plus de survivantes. Un autre groupe se nommant « les femmes d’Éléos » agit en parallèle mais d’une façon bien différente puisque les coyotes sont capturés, jugés et condamnés à être vêtus de rose et à vivre parmi elles pour les servir et recevoir un jour leur pardon. Rouge qui découvre cette façon n’approuve pas cette pratique mais pour combattre leur ennemi commun toutes doivent oublier leur différences pour être plus fortes ensemble.

Ce second tome de la série est tout bonnement fou ! Les évènements s’accélèrent et les protégées de Gaïa vont devoir être fortes et unies si elles veulent avoir une chance de survivre. Le thème des violences faites aux femmes constitue toujours le sujet de fond de la série mais il est traité de façon bien plus percutante. D’ailleurs tout s’intensifie dans ce tome : la violence, la dureté des dialogues, l’action … Certains dialogues viennent littéralement vous frapper le visage comme cet échange entre un loup et un « Coyote » (nom des hommes violents) où ce dernier avoue préférer quand il a le dessus sur les femmes et que le loup lui répond qu’il vaut mieux être un dieu qu’un égal. J’en ai eu froid dans le dos. C’est une série bavarde et parfois complexe mais chaque mot semble posé au bon moment et pour une bonne raison, du coup tout s’enchante à la perfection.

Mais aussi impactants soient-ils, les dialogues et sujets ne seraient rien sans l’incroyable talent de Caitlin Yarsky qui est avant tout tatoueuse. J’avais déjà beaucoup aimé sa patte dans le premier volume mais cette fois Sean Lewis (scénariste), semble lui avoir donné de quoi s’exprimer d’avantage et faire exploser son talent. C’est une véritable révélation pour moi ! Ses visages anguleux ne plairont certainement pas à tout le monde mais les expressions et regards qu’elle donne à ses personnages sont incroyablement réalistes et font sortir les émotions des cases et viennent magnifier l’ambiance horrifique du titre.

Pour compléter tout ça, Caitlin maitrise également à la perfection la colorisation et les jeux de lumières / ombres. Je ne sais pas si elle souhaite percer et évoluer d’avantage dans le milieu du comics mais si c’est le cas, je pense qu’elle va très vite faire partie des incontournables. En tout cas vous l’aurez compris, je suis fan et il me tarde de découvrir "Bliss" la nouvelle série du duo !


  • Conclusion :

Cet second tome de Coyotes vient conclure à la perfection cette série horrifique grâce à un scénario, des dialogues et un style graphique aux petits oignons. Si vous aimez les récits de femmes fortes ou horrifiques, ce comics est pour vous !


Thomas.







POINTS FORTS :

- Récit très engagé

- Dialogues réussis

- Personnages charismatiques

- Ambiance magnifique

- Style graphique de Caitlin Yarsky


POINTS FAIBLES :

- Série trop courte

- Récit complexe




0 vue

Indées les bulles

Accueil

Présentation 

Critiques

Articles

Podcast

Conseils lecture

Réseaux :

Twitter

Instagram

Youtube

Tortues Ninja indées les bulles comics
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now