Page intro (5).png
bdfugue728x90.gif

Farmhand Tome 2

Mis à jour : sept. 5



  • Résumé :

La ferme de Jedidiah Jenkins se porte bien, enfin ça c’est ce qu’il s’obstine à croire. Si elle continue à fournir tous les organes à transplanter qu’il souhaite, il semble pourtant que quelque chose d’important soit en train de se dérouler. En effet de nombreux transplantés reviennent à la ferme pour se plaindre d’effets secondaires très embêtants (une branche dans le dos, des fleurs à la place des yeux …). Alors que les médias et les représentant locaux s’affolent, la famille Jenkins pense pouvoir contrôler la situation mais ils se rendront bientôt compte que tout ça les dépasse très largement.


  • Critique :

Voilà une sacrée aventure que celle de la famille Jenkins avec sa ferme vraiment très particulière ! Le premier tome m’avait littéralement embarqué dans cette folle aventure me laissant extrêmement impatient de découvrir la suite. Celle-ci est arrivée et je peux vous assurer que je n’ai pas tardé à me la procurer.

Nous retrouvons la famille Jenkins en pleine tourmente à cause du retour de nombreux patients. Si jusque là, la transplantation d’organes issus de plantes était un véritable succès, tout a changé avec une apparition massive d’effets secondaires comme des branches, de l’herbe sur la peau; sorte de punition de mère nature. Si tout semble calme et sous contrôle au début du tome, il est rapidement évident que Jedidiah se voile la face et refuse de constater que son projet est en grave péril. C’est suite à la découverte de la fuite du germe dans la forêt voisine que tout s’emballe. Peu à peu certains patients deviennent incontrôlables avouant répondre à une voix interne leur demandant de mal agir…

Cette accélération des évènements est totalement folle et rend le récit encore plus intense et intéressant, de nouveaux protagonistes venant totalement chambouler la situation.

Si j’avais déjà beaucoup aimé le premier tome, le second est un véritable coup de coeur. Rob Guilory parvient à accélérer son récit tout en augmentant également l’intensité de celui-ci sans trop en faire, évitant ainsi de perdre le lecteur en cours de route. Il nous dévoile juste ce qu’il faut pour nous donner envie d’enchaîner les chapitres sans prendre de pause.

Si le côté horrifique du récit ne m’avait pas spécialement marqué au départ, ici il est évident qu’il est beaucoup plus marqué. En général je n’aime pas plus que ça l’horrifique et honnêtement certaines scènes du comics auraient facilement pu me rebuter mais le trait « cartoon » de Rob Guillory adoucit celles ci les rendant plus facilement appréciable. D’ailleurs, bien que les style s cartoon et l’horrifique ( Comme dans Nailbiter et dans une moindre mesure Out there ) soient très opposés, leur mariage donne une ambiance très réussie qui personnellement me séduit et restera à n’en pas douter, longtemps dans ma mémoire.

J'ai découvert le style graphique de Rob Guillory avec cette série et je pense que je vais le suivre avec une grand attention à partir de maintenant !


  • Conclusion :

Rob Gillory qui est à la fois au scénario et au dessin, nous offre une formidable série qui se bonifie au fil des numéros, très contrastée entre graphisme cartoon et récit horrifique des plus réussi. Ce second tome est un véritable coup de coeur que je recommande de découvrir !


Thomas.





*Lien affilié (voir rubrique "Soutenir le blog")




 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

  • https://www.facebook.com/Thomas.LADP.ILB
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now