Fondu au noir

Mis à jour : févr. 12



  • Résumé :

Nous sommes en 1948, la guerre est terminée. Revenu du front, Charlie Parish tente de faire carrière dans le cinéma en tant que scénariste. Le monde su cinéma est un univers moins rose qu'il n'y parait, les studios font leur propre lois et le gouvernement s'y infiltre dans le but de trouver des traitres à la solde des communistes. Un matin, le jeune scénariste se réveille avec une gueule de bois sans pareil et tombe sur le cadavre de Valeria Summers qui en plus d'être une amie proche, est également la star montante du studio pour le quel il travail. D'abord pris de panique, il se lance rapidement dans une enquête dont il ne soupçonne absolument pas les conséquences.

  • Critique :

Fondu au Noir (The Fade Out en VO) est l'oeuvre d'Ed Brubaker et Sean Phillips, un duo dont je vous ai déjà parlé puisqu'ils ont également réalisé Kill or be killed.

Dans ce comics, l'intrigue se déroule lors de l'après guerre dans les coulisses du tournage d'un film noir qui va grandement se compliquer à la mort d'une des têtes d'affiche. Le scénariste nous propose un polar sombre dont la narration nous donne clairement l'impression de lire un roman et pas une bande dessinée. Le personnage principal de cette histoire, Charlie Parish, n'a rien d'un héros, il fume comme un pompier, c'est un véritable pilier de comptoir et est plutôt antipathique. Pour autant on s'attache quand même à ce personnage que la vie et la guerre n'ont pas épargné. Son enquête et les diverses péripéties qu'elle va lui faire vivre nous passionne littéralement.

L'ambiance présente dans les pages de ce volume est absolument géniale et typique des années folles, tous les codes de cette époque sont présent, c'est un véritable régal.

Ce type de titre est un pure bol d'air frais puisque totalement différent de ce que l'on trouve d'habitude dans les étagères dédiées aux comics.

Sean Phillips réalise un super travail sur ce polar haletant, ses planches retranscrivent parfaitement l'ambiance de ce récit.

  • Conclusion :

Si vous aimez les polars (en roman ou bandes dessinées ) Fondu au noir est fait pour vous séduire. L'ambiance d'après guerre est remarquablement retranscrite et l'intrigue vous séduira à coup sûr !

Thomas.


-Notes :

#Fonduaunoir #Imagecomics #CharlieParish #Cinéma #Filmnoir #Scénariste #EdBrubaker #SeanPhillips #Delcourt

Indées les bulles

Accueil

Présentation 

Critiques

Articles

Podcast

Conseils lecture

Réseaux :

Twitter

Instagram

Youtube

Tortues Ninja indées les bulles comics
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now