Ignited tome 1



  • Résumé :

L'heure de la rentrée scolaire a sonné au lycée Phoenix. Une rentrée bien particulière après la fusillade à laquelle les élèves et le personnel ont dû faire face quelques mois auparavant. Une épreuve douloureuse qui comme d'habitude vient raviver le débat sur le port d'arme et l'équipement du personnel enseignant. Seulement, pour certains élèves, cette montée de tension est le cadet de leur soucis. La tuerie de masse a semble-t-il activé chez eux des capacités surnaturelles. Comment reprendre le cours de sa vie quand en plus de survivre à un massacre dans son école, de nouvelles capacités semblent toujours les ramener vers cette sombre journée ?

  • Critique :

Voilà nous y somme, nous avons devant nous la première pierre d’un univers partagé inédit qui a tout à construire ! Un évènement à fêter et une histoire à suivre avec enthousiasme tant il est rare d'assister à la naissance d'un nouvel univers et en plus, de manière plutôt concomittente aux sorties US puisque seul un trimestre sépare les deux sorties outre-atlantique ! C'est Ignited qui ouvre le bal avec la lourde responsabilité de convaincre les premiers lecteurs dans l’espoir qu’ils cherchent à découvrir les séries suivantes.


Avec Maéva nous attendions avec impatience de pouvoir lire Ignited, la ligne éditoriale de H1 (à laquelle nous avons consacré un article) nous ayant particulièrement séduite. C'est pourquoi nous écrivons donc cette critique à 4 mains. H1 a l’ambition d’être un univers engagé et surprenant pour le lecteur et on doit bien avouer que ce premier volume le prouve avec brio.


Nous découvrons un lycée meurtri par la disparition d’élèves froidement abattus par un individu dont on ne connait pour l'instant pas l'identité. Un drame qui, si en France nous est relativement épargné, est par contre tristement d'actualité aux USA. Le récit est donc on ne peut plus actuel et critique ouvertement la politique des USA en matière d’armement et les différentes réactions des pouvoir publics qui ont notamment souhaité armer les professeurs.


Oeuvre engagée, H1 a choisit de conduire son récit en se centrant sur la longue remontée des enfers des survivants, comme en atteste l'extrait de discours de Kindra Neely, survivante d'un massacre similaire et militante pour une meilleure reconnaissance des victimes, elle qui déplore une centration des médias sur l'histoire de vie tragique de la personne qui en vient à perpétuer un tel déchaînement de violence et non pas sur le sort des survivants. Et c'est justement ici, avec brio, que l'univers introduit les nouvelles capacités des personnages. Des capacités parlantes, qui viennent telles des métaphores donner vie aux désirs profonds des individus qu'elles habitent plutôt que de baigner encore dans l'extraordinaire et le super-héroïque dont on commence il faut se le dire, à faire le tour. Nous avons beaucoup apprécié ce parti pris qui participe à plus de réalisme. C’est une façon intéressante d’allier la fiction à la sensibilisation sans pour autant qu’il y ait de ton moralisateur.

Tout ne nous est pas encore expliqué sur ce qui a provoqué cette apparition soudaine de pouvoirs chez des ados ordinaires et heureusement d’ailleurs, sinon l’intérêt pour la suite aurait été anéanti. On en découvrira surement plus dans les pages d’Ovni qui paraitra en Janvier 2020.


Graphiquement l’éditeur n’a pas pris de risque en proposant un artiste au style décalé, mais plutôt un style réaliste d’excellente facture et capable de plaire au plus grand nombre. Et cocorico, c’est Philippe Briones, un dessinateur français qui en est l’auteur, bravo à lui surtout pour les scènes de flash-back qui sont particulièrement réussies.


Etant donné que nous avons à faire à un premier tome parlons un peu de l’édition en elle même !

H1 nous propose une édition de bonne facture dans la lignée de Hi Comics ou Bliss. Le livre ne croustille pas et semble plutôt robuste. Le dos est particulièrement réussi avec le logo de l’éditeur tout en haut, le nom de la collection ( Ignition ou originals ) sur un fond violet à la forme de tache. Le titre de la série en violet lui aussi et le sous titre du tome, eux se trouvent au centre. Le rendu est particulièrement réussi, et un beau dos est important vu que c’est ce qu’on voit le plus !

  • Conclusion :

Ignited nous propose de faire connaissance avec les "activés", leurs capacités ainsi que le contexte dans le quel ils évoluent tout en ouvrant un tas d’énigmes qui ne manquerons pas d’êtres développées dans les tomes ou séries suivantes. Ne loupez pas le coche, c’est maintenant qu’il faut découvrir cet univers.


Thomas et Maéva.








0 vue

Indées les bulles

Accueil

Présentation 

Critiques

Articles

Podcast

Conseils lecture

Réseaux :

Twitter

Instagram

Youtube

Tortues Ninja indées les bulles comics
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now