Page intro (5).png
bdfugue728x90.gif

Oblivion Song Tome 1

Mis à jour : sept. 9



  • Résumé :

Il y 'a de cela dis ans, une catastrophe inexpliquée s'est déroulée : 50 km2 de la ville de Philadlphie a disparue comme happée dans une autre dimension appelée Oblivion. Dès lors, le gouvernement a mis sur pied un programme pour retrouver les disparus. Mais le temps passant, ce programme a peu à peu été abandonné. Aujourd'hui, seul Nathan Cole, un scientifique ayant mis au point une technologie permettant de voyager entre les deux dimensions, continue à aller à la recherche des survivants. Mais les survivant ont il vraiment envie de revenir sur terre ?

  • Critique :

Quand Robert Kirkman sort un nouveau titre c'est véritablement un évènement. Ces succès avec Te Walking Dead et Invincible en ont fait un des auteurs les plus en vue de l'industrie du comics. Il nous propose cette fois un titre à mi-chemin entre univers post apocalyptique et de science fiction nous proposant le meilleur des deux mondes.

La force de ce comics c'est son ambiance parfaitement retranscrite dès les premières pages. Dès le départ on sait où on va et on entre directement dans le vif du sujet avec une course poursuite dans la dimension Oblivion entre Nathan Cole, un monstre et deux survivants. Imposer dès le premier chapitre une scène d'action sans aucune explication est risqué puisque ça peut perdre certains lecteurs. Mais pas de panique puisque tout ou presque des évènement conduisant aux évènements est expliqué dans le second chapitre.

Le récit est particulièrement fluide à lire et de nombreuses pages sans textes vous permettront d'avancer relativement vite (pour ma part je l'ai lus en, environ 40 minutes).

Le cliffhanger (suspense de fin), même si il n'est pas d'une puissance extrême, laisse quand même pas mal de choses intéressantes en suspend pour le prochain tome.

Si il y a bien un domaine pour le quel j'ai eu un peu de mal avec ce comics, c'est le dessin, qui ne correspond pas du tout à ce que j'aime en temps normal. Et pourtant, après une vingtaine de pages je me suis rendu compte d'à quel point ce style collait parfaitement au récit et apportait beaucoup à l'atmosphère si particulière du titre.

Je ne peux terminer cette critique sans parler du superbe coup qu'a réalisé Delcourt en nous proposant les six premiers chapitres de cette série le jour de la sortie aux US alors qu'en VO il n'ont le droit qu'à un seul chapitre ! Nous sommes donc en avance sur la VO, ce qui est assez rare pour être souligné. Chapeau Delcourt !

  • Conclusion :

Que vous aimiez le style de Robert Kirkman ou simplement le style post apocalyptique, Oblivion Song vous ravira à coup sûr avec son ambiance aux petits oignons et sa fluidité. Et au passage, ce comics n'a aucun point commun avec le film Oblivion.

Thomas.




*Lien affilié (voir rubrique "Soutenir le blog")

#OblivionSong #Oblivion #ImageComics #Delcourt #NathanCole #PostApocalypse #DimensionOblivion #RobertKirkman

 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

  • https://www.facebook.com/Thomas.LADP.ILB
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now