Page intro (5).png
bdfugue728x90.gif

Power Rangers Tome 1

Mis à jour : sept. 5



- Résumé :

Après avoir été choisi par Rita Repulsa pour combattre les Power Rangers, Tommy Oliver aka le Ranger Vert rejoint l’équipe pour l’aider à combattre les assauts maléfiques que subit Angel Grove. Son avenir s’annonce bien meilleur mais l’intégration de ce sixième ranger dans l’équipe n’est pas aisée d’autant plus que Tommy se montre parfois incontrôlable et imprévisible.


- Critique :

Si vous avez l’habitude de me lire où de me suivre sur les réseaux sociaux vous savez que je milite depuis un certain temps pour changer l’image que la série des TMNT peut avoir. Du coup j’ai voulu me pencher sur la série des Power Rangers qui souffre encore plus du même problème dans le sens où les gens considèrent que la franchise est non seulement faite pour les enfants mais aussi qu’elle est kitch. Et pour ne rien vous cacher, pour le côté kitch j’en faisais partie et ce même quand je la regardais étant petit. En fait cette série de comics s’adresse aux adultes ayant connus cette série enfant et propose quelque chose de bien plus mature tout en gardant tous les codes de la série et même si il m'a fallu un ou deux chapitres pour passer outre mes à priori j'ai fini par vraiment accrocher.

N’attendez pas d’origine story, en tout cas pas tout de suite, ici on plonge directement dans le vif du sujet puisque dès le départ le Ranger vert a rejoint l’équipe après les avoir combattus, on vous explique vaguement le pourquoi du comment et on fonce dans l’action. Je connais cette franchise depuis tout petit donc l’absence d’origine story ne m’a pas dérangé mais j’ai peur que des lecteurs plus jeunes ne l’ayant pas regardé soient un peu perdu.

Pour combler ce manque vous pouvez aller voir la série originale disponible sur Netflix. Les épisodes 1 et 17 à 21 vous donneront toute l’historique nécessaire pour bien débuter les comics.


Pour ce qui est du récit en lui même on nous propose de suivre la difficile intégration de Tommy Oliver au sein de l’équipe. En effet, bien qu’il ne soit plus contrôlé par Repulsa elle semble toujours pouvoir communiquer avec lui et lui envoyer des visions ce qui le rend imprévisible lors des missions. Rapidement l’équipe commence à s’en méfier même si on sent une volonté de l’intégrer. Le pauvre Ranger Vert se retrouve alors pris en étau entre une équipe qui ne lui fais pas confiance et son ancienne maîtresse qui cherche encore à l’influencer dans le but de détruire les rangers de l’intérieur.

Je ne m’attendais pas à retrouver un tel aspect psychologique dans un récit de la franchise et si cet aspect n’est pas non plus poussé à l’extrême, cela montre bien la volonté de proposer quelque chose de plus mature. Finalement la recette est être la même que pour les TMNT ce qui n’est pas anodin puisque les deux séries ont eu droit à un crossover qui sera bientôt proposé par HiComics. En tout cas, si vous aimez les Tortues Ninja vous aimerez aussi les Power Rangers, c'est quasiment garanti ou remboursé !


Côté dessins c’est Hendry Prasetya qui est à l’oeuvre sur la série. Je ne connaissais pas cet artiste mais je dois dire que j’aime beaucoup son travail, c’est hyper efficace et plein de détails.


Et les tomes suivants ?

Il n'est pas évident de vous parler des tomes suivants sans vous spoiler.

Le premier tome est de bonne facture et assez intriguant pour donner envie d’aller plus loin et je vous encourage vivement à le faire puisque les trois tomes qui suivent sont d’un niveau encore bien supérieur et montent en puissance jusqu’à un cliff-hanger de foufou. Dans ces suites les rangers sont vraiment poussés dans leurs retranchements, les rebondissements sont bien trouvés et bien ficelés et l’identité du big bad est vraiment difficile à voir venir.

Dans ma critique du premier tome j’ai mis en avant l’absence d’origine story mais je vous confirme qu’on nous en dit plus par la suite et les « zooms » sur les différents rangers viennent leur donner un peu plus de consistance.

J’ai dévoré les quatre tomes d’affilée et j’ai pris un grand plaisir à le faire.


- Conclusion :

La série de comics Power Rangers souffre à tort d’une image de série pour enfants et très kitch mais je peux vous assurer que ce n’est du tout le cas bien au contraire et si c’est la pause de la série en VF qui vous empêche de commencer, sachez que celle ci devait reprendre cette année mais a due être reportée à 2021 à cause du Covid-19.


Je ne peux que vous encourager à vous lancer d’autant plus que les 3 premiers tomes ainsi que le one shot « Pink » sont à 10€ !


Thomas.





*Lien affilié (voir rubrique "Soutenir le blog")


POINTS FORTS :

- Scénario intéressant

- Le cliff hanger donne clairement envie de lire la suite

- Aspect psychologique intéressant

- Les planches Hendry Prasetya sont superbes


POINTS FAIBLES :

- Pas d'origine story dans ce tome

- L'image kitch de la série télé lui colle à la peau



 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

  • https://www.facebook.com/Thomas.LADP.ILB
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now