Page intro (5).png
bdfugue728x90.gif

Prodigy

Mis à jour : sept. 5


  • Résumé :

Edison Crane est un homme doté d’une incroyable intelligence à la tête d’une multi nationale. Le problème d’Edison c’est qu’il s’ennuie extrêmement vite et lorsque il a terminé de s’adonner à l’art, à la science ou à diverses compétitions, il part à la recherche de nouvelles sources d’adrénaline et finit par sauter par dessus le Grand Canyon sur une moto en flammes à la simple demande d’un enfant. Rien au monde ne lui résiste grâce à cette intelligence mais sa nouvelle mission risque tout de même de lui donner un peu de fil à retordre.

  • Critique :

Très emballé par le très récent « Magic Order », je me suis naturellement tout de suite intéressé à cette nouvelle oeuvre de Monsieur Millar qui promettait encore une fois beaucoup d’action. Alors effectivement un homme d’une intelligence hors norme qui sauve le monde, ça n’a rien de révolutionnaire, bien au contraire, que ce soit dans les comics ou au cinéma on l’a déjà vu pas mal de fois. Mais comme toujours on peut compter sur le talent et la précision du monsieur pour en faire quelque chose de très distrayant.

Après un très bref passage sur son enfance où sa précocité semble lui avoir attiré des ennuis on passe directement à notre époque où l’homme enchaine les exploits sans aucune difficulté. C’est simple, peu importe ce qu’il entreprend, rien ne lui résiste et il trouve la parade à la seconde ! Parfois c’est même carrément too much comme une scène où il parle à quelqu’un par radio en demandant si quelqu’un pouvait passer en avion, et paf dans la seconde un avion apparait !

J’ai pu lire pas mal de critiques sur ce titre à cause de la facilité que le personnage peut avoir à franchir chaque obstacle faisant souvent disparaitre tout intérêt chez le lecteur.

En fait il faut prendre ce titre comme un Blockbuster mixant Mission Impossible (pour la partie action brute et mission à issue fatale ) et Indiana Jones ( pour ce qui est de l’exploration ). J’ai eu la sensation de lire un comics à la « 6 Underground » (voir sur Netflix) et disons que j’y ai pris un certain plaisir puisque j’aime ce genre de récit plein d’action permettant de se divertir sans se prendre la tête. Mais une fois le comics refermé qu'est-ce que j’en retiens ? Et bien rien du tout et il est même probable que dans quinze jours je sois bien incapable de vous en refaire un résumé.


Côté dessin Mark milan a fait appel à Rafael Albuquerque qui avait déjà officié sur « Huck » un récit bien plus mémorable. L’artiste fait une fois de plus un travail remarquable avec de superbes planches mais malheureusement le scénario ne lui fournit pas de quoi faire de planches mémorable.

  • Conclusion :

Prodigy est un blockbuster efficace, une sorte de mélange entre Indiana Jones et Mission Impossible. Vous passerez un très bon moment de lecture, mais si vous êtes à la recherche d’une nouvelle pépite de Mark Millar, passez votre chemin, elle n’est pas ici.


Thomas.





*Lien affilié (voir rubrique "Soutenir le blog")



45 vues

 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

  • https://www.facebook.com/Thomas.LADP.ILB
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now