Red Sonja : L'autre monde

Mis à jour : 4 oct. 2018



  • Résumé :

Alors qu'elle combat la grand magicien Kulan Gath et son monstre dans le royaume du Merlu, Sonja est victime d'un sort étrange la poussant dans un lieu terriblement sombre. Décontenancée, elle finit par entendre des bruit qu'elle prend pour des grondement de monstres et fonce tête baissée, prête à en découdre. Mais au bout de sa charge, elle tombe sur des machines et des ouvriers effrayés qui faisaient des travaux dans les galeries du métro new yorkais. Quand elle finit par quitter les souterrains, elle découvre un monde fait de béton et de métal. Alertés par les ouvriers, des officiers de police, qui la prennent pour une folle, tentent de l'appréhender mais cela est difficile. Max, l'un des officiers se rend compte qu'il comprend sa langue et va chercher à l'aider.

  • Critique :

"Red Sonja : L'autre monde " est déjà le troisième volume consacré à l'héroïne red Sonja que Graph Zeppelin nous propose.

Le pitch de base nous propose cette fois ci une aventure ou Sonja traverse le temps et se retrouve dans notre monde un peu à la façon des Visiteurs, avec beaucoup moins d'humour et de clichés. Ici il n'est pas question de voir le personnage s'extasier sur les interrupteurs, la télé ou les voitures pendant 120 pages. Non le sujet est un peu plus inédit et profond que ça. Après une courte période d'adaptation et de découverte, Sonja comprend qu'elle n'est pas la seule à avoir atterri ici puisque le sorcier Kulan Gath est présent également. Arrivé avant elle, il a eu le temps de s'imposer, de s'enrichir et de créer un réseau qui va donner du fil à retordre à notre combattante préférée.

Si le scénario reste somme toute classique, il n'en est pas moins efficace et très plaisant à découvrir. Outre l'envie de savoir si elle arrivera à rejoindre son monde ou non, on s'attache à Max, le jeune policier qui a décidé de l'aider. Le fait qu'il la comprenne l'intrigue, même si il sait que sa mère le lui a appris avant sa mort. La capacité de l'officier de police apporte une intrigue supplémentaire intéressante.

Si j'ai d'abord lus du Red Sonja par curiosité, après trois tomes que j'ai largement apprécié, il apparait que j'aime beaucoup ce personnage et que, bien que ses histoires ne soient pas révolutionnaires, elles sont très plaisantes à lire.

C'est même l'un des titres que je préfère lire actuellement et c'est en fait due à plusieurs choses. La qualité des éditions de Graph Zeppelin avec ses couvertures épaisses, son papier glacé de haute qualité, ses dessins très soignés et bien en phase avec le style de récit et les scénarios proposés font un tout extrêmement plaisant à découvrir. Alors oui, je râle souvent à causes des rapports réguliers de publications de l'éditeurs mais au final c'est surtout par hâte de découvrir leurs nouvelles éditions.

On peut aussi avancer le fait que le personnage soit sexualisé à outrance par ses formes et ses tenues mais ses histoires sont assez intéressantes pour compenser ce défaut.

Au niveau bonus, l'éditeur ne fait pas comme les autres, puisqu'il alterne dessins et photos de Cosplayeuses plutôt réussies dont celle de Tatiana Dekhtyar que vous avez récemment pu voir dernièrement dans le web série Ninjak de Valiant.

  • Conclusion :

Red Sonja est un personnage emblématique du monde des comics dont vous entendrez régulièrement parler. N'hésitez pas à vous lancer car les récits sont de qualité et faciles d'accès. En tout cas je recommande fortement.

Thomas.


#RedSonja #Sonja #Max #KulanGath #GraphZeppelin #AmyChu #CarlosGomez

5 vues

Indées les bulles

Accueil

Présentation 

Critiques

Articles

Podcast

Conseils lecture

Réseaux :

Twitter

Instagram

Youtube

Tortues Ninja indées les bulles comics
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now