Red Sonja : Le trone de faucon

Mis à jour : 4 oct. 2018



Aujourd'hui un nouvel éditeur fait son entrée sur ThoMarvel. Il s'agit de Graph Zeppelin avec le premier titre Red Sonja. Un éditeur qui certes existe depuis quelques temps en bande dessinée, mais qui pour autant se veut toujours très discret.

  • Résumé :

Red Sonja, la guerrière aux cheveux rouges est appelée à la rescousse : le roi se meurt et seul le sang provenant du coeur d'un taureau-tonnerre serait capable de lui redonner sa jeunesse. Mission est donc confiée à la jeune guerrière d'apporter le précieux organe.

Le remède récupéré, il est administré au roi sans aucun résultat. La roi propose alors le trône à la jeune femme qui le refuse, persuadée d'être une mauvaise reine.

Le roi, mort, Sonja décide de partir combattre des criminels en terres étrangères et revient au bout d'un an. A son retour elle propose sa protection à de nombreux voyageurs et essuie refus sur refus : les terre d'Hyrkanie semblent plus sûres et les habitants plus heureux que jamais ! Cependant un soir alors qu'elle s'apprête à dormir, elle est surprise par des villageois tentant de s'enfuir et d'échapper aux gardes. Des villageois qui fuient le bonheur ? Et si ce calme n'était qu'une façade ?

  • Critique :

Les titres d'héroïque fantaisie ne courent pas les rues en comics vf et le retour d'un personnage aussi emblématique que Red Sonja (à prononcer Red Sonia) est un petit évènement. Publiée précédemment chez Panini Comics avant d'être abandonnée brusquement (de la même manière que Valiant), Red Sonia est restée quelques temps sans éditeur français, mais cela vient de changer.

Graph Zeppelin lance avec la belle guerrière aux cheveux rouges son troisième comics après la Petite Sirène et Legenderry, pas forcément des titres aux nom populaires mais qui ne manquent pour autant pas de qualités.

Je ne m'attendais à rien de spécial en achetant ce comics sauf peut être à être étonné. Cela faisait quelques années déjà que j'avais entendu parler de Red Sonja sans pour autant avoir l'occasion d'ouvrir des comics.

Marguerite Bennett, la scénariste nous plonge directement dans le vif du sujet en nous proposant dès l'ouverture le fond de l'histoire avec le roi mourant et la scène où Sonja acquiert le coeur du taureau-tonnerre censé sauver ce dernier. Un début efficace en introduction d'un comics alternant les phases calmes et les phases plus rythmées. Ce qui m'a agréablement surpris au delà des scènes d'action particulièrement réussies, c'est que dans ce comics, Red Sonja n'est pas juste une guerrière sanguinaire. L'histoire s'articule autour d'un roi qui utilise l'image de la guerrière pour gouverner. Sonja s'en rend compte et se pose alors des questions sur l'image qu'elle véhicule auprès du peuple et de ses conséquences. Une problématique se pose alors à elle : faire perdurer sa légende ou bien de la briser ? C'est cet aspect de la guerrière qui m'a le plus intéressé, de la même manière que Wonder Woman qui se remets en question dans certaines de ses aventures.

  • Conclusion :

Si vous êtes à la recherche d'un titre d'héroïque fantaisie, ce titre est clairement à prendre en compte. Si il ne révolutionne pas le genre il possède néanmoins des qualité indéniables qui vous feront passer un bon moment.

Thomas.


-Notes :

#RedSonja #GraphZeppelin #Sonja #DynamiteComics #HéroïqueFantaisie

0 vue

Indées les bulles

Accueil

Présentation 

Critiques

Articles

Podcast

Conseils lecture

Réseaux :

Twitter

Instagram

Youtube

Tortues Ninja indées les bulles comics
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now