Page intro (5).png
bdfugue728x90.gif
  • Maéva

Saga tome 1

Mis à jour : sept. 6



  • Résumé :

Deux peuples qui se déchirent dans une guerre sanglante depuis si longtemps qu’ils en ignorent la cause, deux peuples qui impliquent tout le reste de la galaxie dans une querelle où chacun doit choisir son allégeance. Et pourtant voilà que se produit l’impensable : un couple se forme et ose donner naissance à un être hybride aux deux ennemis de toujours. Un acte qui ne peut rester sans conséquences et qui enclenche une chasse à l’homme sans pareil.


  • Critique :

Maéva :

Oubliez Roméo et Juliette, la querelle entre deux familles n’est que broutilles quand deux planètes entière se livrent une bataille sans pareille, externalisée sur les planètes environnantes et faisant des milliers de victimes collatérales dans leur sillage. Quand Alana et Marko prennent la fuite, on pense d’abord à un kidnapping, quand on les retrouve avec un poupon hybride dans les bras, passé la stupeur qu’un tel accouplement ai pu avoir lieu, on pense tout de suite à un viol : inconcevable de penser à un amour sincère. Alors voilà que les gouvernements lancent sur les trousses des jeunes parents leur meilleurs éléments ainsi que des renégats en quête d’un bon chèque. Comprenez-bien, il ne faudrait pas qu’un acte de si haute trahison puisse retentir comme un signe d’espoir et de réconciliation !

J’ai beaucoup aimé ce titre, et me suis beaucoup amusée des formes données aux différents peuples présents à chacune des pages : des hommes ayant des écrans télé à la place de la tête, des êtres mi-homme mi-animal, des têtes énormes montées sur des jambes interminables .. vraiment beaucoup d’imagination pour une course poursuite rocambolesque.


Thomas :

Ayant fraîchement terminé la fabuleuse série « Y le dernier homme » elle aussi écrite par le très talentueux Brian K. Vaughan, Saga figurait très logiquement sur ses différentes oeuvres qu’il me fallait découvrir absolument. Maéva étant elle aussi très intéressée par cette série j’ai profité de l’offre avec les deux premiers tomes pour lui offrir à Noël.

Relativement refroidi par le côté space opéra, je n’étais pas forcément très optimiste en débutant le premier chapitre et pourtant l’histoire m’a embarqué dès le départ. Ce qui m’a séduit c’est le ton employé, la diversité des personnages et le fait que l’enfant raconte sa propre histoire.

La création de personnages est un points forts de Brian K. Vaughan. Déjà dans « Y » il avait créé une masse assez dingue de personnages tous aussi charismatiques que les autres et il semble réitérer l’exploit ici.

Il me tarde de découvrir la suite !

  • Conclusion :

Saga nous tendait littéralement les bras et même si il nous aura fallut du temps pour oser se lancer dans cette longue série, je crois que ni Maéva, ni moi ne regrettons d’avoir franchis le pas !


Maéva et Thomas.





*Lien affilié (voir rubrique "Soutenir le blog")


 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

  • https://www.facebook.com/Thomas.LADP.ILB
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now