Skyward Tome 1

Mis à jour : avr. 27


Adaption : Film (Par Sony / Date de sortie inconnue)


  • Résumé :

Et si du jour au lendemain la première loi fondamentale de la physique disparaissait. Ce jour s’appelle le Jour G et a vu des millions de gens s’envoler vers les cieux accompagnés par tout ce qui n’était pas fixé au sol, absence de gravité oblige. Willa est née juste avant sa disparition et voler est tout à fait naturel pour elle mais son père qui a perdu sa femme ce jour là est quand à lui totalement traumatisé et refuse de quitter son appartement. Willa souhaite découvrir le monde et pense que le fait de voir un vieil ami aidera ce père apeuré à faire son deuil mais elle est loin d’imaginer ce qu’elle va provoquer.

  • Critique :

Il y a un petit moment que je surveillais l’arrivée en France de Skyward, très emballé par les propositions de résumés de la série. J’attendais la publication chez Urban mais c’est finalement Hi Comics qui propose la série.

Difficile de faire une longue critique de ce titre sans tout spoiler mais je vais tout de même tenter l’exercice.

Le titre est emmené par Joe Henderson qui n’est autre que le showrunner de la série Lucifer sur Netflix et Lee Garbett qui a dessiné « Loki : Agen d’Asgard » et propose un élément déclencheur assez simple mais assez efficace pour permettre un développement particulièrement prometteur.

Après une brève séquence se déroulant avant et pendant le « Jour G » nous sautons directement vingt ans plus tard et découvrons Willa voguant dans les airs pour livrer de la marchandise qu’une bande de bras cassés tente de lui voler. La jeune femme ne se laisse pourtant pas impressionner en frôlant la mort juste pour leur échapper. Clairement, elle ne manque ni de cran, ni de fougue et s’avère de plus en plus attachante. Je l’ai pour ma part adorée dès le début. Sa relation avec son père est particulièrement touchante et véhicule de belles valeurs tels que le courage, le dévouement et l’empathie en l’aidant à vaincre sa peur contre sa volonté.

Le thème est littéralement magnifié par le coup de crayon de Lee Garbett qui nous propose un univers très visuel mixant réalisme et traits cartoonesques, très franchement c’est un des styles de dessin que je préfère.

Le concept de perte de gravité est certes simple mais d’une efficacité redoutable et c’est d’ailleurs probablement pour ça que Skyward va connaître une adaptation sur grand écran qui je n’en doute pas va nous proposer une magnifique esthétique.

  • Conclusion :

Skyward est un titre magnifique et plein de belles valeurs qui vous enchantera et vous donnera une forte envie de voler, mais n’en faite rien, vous louperiez la suite et son adaptation au cinéma !


Thomas.










#Comics / #SkywardComics / #ScienceFiction / #HiComics / #Hicomics


Indées les bulles

Accueil

Présentation 

Critiques

Articles

Podcast

Conseils lecture

Réseaux :

Twitter

Instagram

Youtube

Tortues Ninja indées les bulles comics
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now