Smart Girl Tome 1



  • Résumé :

Yuri est une « Smart Girl », une android ultra développée et dont le seul but est de servir son maître Hiro Tonazzi, un ingénieur de la société Imai Tech qui développe les androids.

Malheureusement elle commence à se faire très vieille avec ses deux ans d’existence et de nombreux bugs apparaissent et ils sont assez étranges puisqu’ils n’ont rien d’électronique. Une sorte de conscience semble émerger en elle et va la pousser à faire l’impensable: se poser des questions et remettre en cause son existence...

  • Critique :

Depuis l’arrivée de ces « machines » ultra développées de nombreux clans s’affrontent. Il y a ceux qui sont de grands partisans et qui profitent de leur présence pour se défouler sur eux sexuellement la majorité du temps et leur faire faire les basses besognes. Et il y a ceux qui veulent que les robots soient considérés comme tels et qui refusent que des humains soient remplacés à leurs travail. Le scénariste nous présente sa vision de ce que pourrait devenir notre monde dans un avenir bien plus proche qu’on le croit.

En 2004 sortait I-robot avec Will Smith, une film futuriste sur l’émancipation des robots face aux humains. A l’époque ce film était de la pure science fiction étant donné la technologie de l’époque. Mais récemment j’ai vu l’émission de Martin Weil sur TMC dans la quelle il a pu entretenir une discussion viable avec un robot sexuel ...

C’est donc en gardant les images du reportage que j’ai lu Smart Girl et franchement je n’ai aucun doute sur le fait que cela puisse se produire un jour.

Bon revenons au comics. Le scénariste nous plonge très rapidement dans son récit et très vite on se prend d’affection pour Yuri qui subit littéralement le comportement de son propriétaire qui se défoule verbalement ou physiquement sur elle sans qu’elle ne comprenne pourquoi il le fait. Le comportement est assez comparable à celui du robot dans I-robot, de certains personnages dans Extinction (sur Netflix) ou plus récemment dans Alita, trois films qui m’ont véritablement marqué.

Le récit est extrêmement fluide, alternant scènes de réflexion et scènes d’action pures parfaitement calibrées. La grosse ambiance thriller du titre mélangé au style SF m’a vraiment séduit dès le départ avec sa noirceur et sa brutalité. C’est intense du début à la fin. D’ailleurs Fernando Dagnino joue avec nos nerfs en terminant son chapitre sur une grosse scène d’action très intense.

L’ambiance est d’ailleurs renforcée par le traitement noir et blanc proposé par Fernando Dagnino qui est absolument splendide. Je suis un grand amateur de noir et blanc que ce soit en photographie ou en dessin et je suis particulièrement fan des traitements contrastés avec des blancs éclatants et des noirs profonds agrémentés de quelques jeux d’ombres. Je me suis régalé ! Seule petite ombre au tableau : la taille du comics qui empêche de profiter pleinement des planches.

C’est la première fois que je lis un titre proposé par les éditions Reflexions et la qualité du livre est vraiment bonne, il est juste dommage de n’avoir droit qu’à une page avec quatre petites planches de crayonnés en guise de bonus, même Panini fait mieux maintenant.

  • Conclusion :

J’ai découvert Smart girl grâce au Commis des Comics et dès le départ le titre m’a intrigué. Je ne regrette pas l’achat ! Si vous aimez la SF et les Thriller ce titre vous ravira de la première à la dernière page. Vivement le tome 2 !


Thomas.








0 vue

Indées les bulles

Accueil

Présentation 

Critiques

Articles

Podcast

Conseils lecture

Réseaux :

Twitter

Instagram

Youtube

Tortues Ninja indées les bulles comics
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now