Page intro (5).png
bdfugue728x90.gif

TMNT tome 8

Mis à jour : sept. 5



  • Résumé :

Le combat a fait rage et chaque camp a connu des pertes mais certaines sont plus difficiles que d’autres. La vie de Donnatello ne tient qu’à un fil mais heureusement Myrmimon est à leur côté et a une idée surprenante mais capable de sauver Donnie. Pendant que nos héros s’activent les Dragons pourpres profitent de la déroute du Clan Foot pour tenter de récupérer leur territoire mais quelque chose se trame et le gang pourrait bien regretter très vite son excès d’ambition.

  • Critique :

Bourré d’action et de suspense, le tome 7 des TMNT était un véritable bonheur pour tout fan de la saga et la superbe fin qu’il nous proposait laissait clairement espérer encore mieux pour la suite. Alors, ce huitième tome tient-il ses promesses ?

Le tome commence alors que les tortues découvrent l’état de Donatello et qu’il réfléchissent à une solution pour le garder en vie qui selon moi vient beaucoup trop vite et facilement. Du coup le suspense et l’inquiétude n’ont pas le temps de s’installer chez le lecteur ce qui est bien dommage.

En parallèle de l’intrigue sur l’état de Donatello, Kevin Eastman nous propose un conflit entre Casey et son père qui cherche à récupérer le territoire du clan Foot et s’attaque à ses habitants. Cette parties est selon moi une des parties les plus intéressantes du comics puisqu'il met en évidence la relation de Casey avec son père qui se dégrade encore un peu plus.

Le plus gros point faible du tome réside selon moi dans le troisième chapitre qui résume globalement les éléments majeurs qui se sont déroulés précédemment, ce qui casse très fortement le rythme du livre surtout que ces évènements ne sont pas si vieux que ça. Cette partie a bien failli me faire poser le bouquin.

En fait c’est surtout le dernier chapitre qui est intéressant puisqu’il nous montre les prémices d’une nouvelle confrontation s’annonçant épique. Finalement j’ai eu la même sensation que pour « La chute de New York » qui était également un évènement en deux parties : la première partie est extrêmement lente et sans grand intérêt la plus part du temps et se réveille au moment de tease les évènement de la seconde partie. Alors oui, effectivement la seconde partie n’est pas encore sortie mais je suis prêt à parier qu’elle sera bien plus réussie que la première.

Côté graphismes, Mateus Santolouco continue à nous prouver son talent avec de sublimes planches. Franchement je ne m’en lasse pas ! Par contre les dessins additionnels de Charles Paul Wilson III ne sont toujours pas ma came.

  • Conclusion :

Ce tome 8 promettait une excellente première partie pour l’évènement « Vengeance » avec du suspense, de l’inquiétude, des combats désespérés … Malheureusement les enjeux sont réglés un peu trop vite à mon goût et les intrigues parviennent à maintenir l'intérêt du lecteur jusqu’au tease de la seconde partie qui s’annonce elle, pleine de rebondissements et de combats. Vivement la suite !


Thomas.





*Lien affilié (voir rubrique "Soutenir le blog")



 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

  • https://www.facebook.com/Thomas.LADP.ILB
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now